• La chrononutrition impose une discipline à suivre et parfois, il FAUT craquer.

    Il faut oui parce que nous ne sommes pas des robots et que nous avons besoin de fantaisie, de nous lâcher parfois, et l'alimentation n'échappe pas à la règle.

    La chrono préconise donc deux repas joker par semaine (pas le même jour) durant lesquels il est permis de manger ce que l'on veut, sans respecter la chrononutrition.

    Attention il n'est cependant pas question de faire n'importe quoi mais un vrai bon repas, entrée/plat/dessert/fromage/apéro est permis, deux fois par semaine.

    Le corps ne stockera pas ces "excès". En chrononutrition il faut respecter cette règle : deux bons craquages plutôt que plein de petits écarts dans la semaine.

    L'organisme étant habitué à la chrono, il ne stockera pas, déclenchant un mécanisme de "sauvegarde" face à cette déferlante de calories supplémentaires. Au contraire, les petits écarts ne déclenchent rien de particulier, ils bloquent la perte de poids et font même grossir.

    C'est donc le moment de se faire plaisir ! lâchez-vous sans aucune culpabilité ni arrière pensée.

    Ces jokers sont même conseillées, histoire de ne pas tomber dans un rapport obsessionnels à la nourriture et d'anticiper un abandon du programme en raison de frustrations à la longue intenables.

    Ici je ne ressens pas le besoin de faire de jokers en semaine, je les garde donc pour les repas en extérieurs ou les invitations. Aucun stress alors par rapport à la sortie et à comment expliquer que l'on mange moins ou différemment (les gens sont pénibles, on y reviendra prochainement ^^)

    Il m'arrive parfois de faire un gouter joker (les jokers sont toujours sucrés ici sarcastic), en cas d'envie un peu trop instistante de brioche au Nutella.

    Par contre étant habitué à manger chrono, il est assez peu probable que vous fassiez une orgie : à un moment ce n'est tout simplement plus possible d'avaler une bouchée de plus (et limite on se sent mal)

    Par contre, un petit plaisir que je me fais régulièrement, sans le compter en joker et avec l'excuse de faire beaucoup de sport : l'eau de coco.

    C'est délicieux, plein de vitamines et c'est rien que pour le plaisir.  Pour l'instant je n'ai testé que Zico et Vavaï, qui ne sont déjà pas évident à trouver et assez cher (2.5 euros le bidon environ).

     

     

    Les Jokers en chrononutrition

     

     


    votre commentaire
  • Je vois sur pas mal de blogs de runneuses des play list composées de chansons que je ne connais absolument pas eek

    C'est peut être parce qu'elles sont plus jeunes que moi.

    C'est peut être parce qu'elles sont plus branchées que moi.

    C'est peut être parce que je suis la seule à écouter de la musique non conventionnelle pour courir (totalement has been quoi)

    Voici donc ma play list perso du moment

    - Mise en route

    Mika, Boum boum boum

    Patrick Fiori, J'espère que tu vas bien (oui ça va merci Patrick)

    Calogero, Un jour au mauvais endroit

    Anaïs Delva, Libérée, délivrée

    Kyo, l'équilibre

    Indila, Tourner dans le vide

    - Milieu de course (quand ça va pas du tout dans les jambes lol)

    Mohambi, Dirty Situation

    Avicii, Addicted to you

    Taylor Swift, I knew you were trouble

    Selena Gomez, Slow Down

    Maître Gims, Zombie

    - Fin de course (maiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiison !!!!)

    David Guetta, Titanium (*3 tongue)

    Patrick Fiori, Tu lui ressembles

    Emmanuel Moire, Ne s'aimer que la nuit 

     

    PLAY LIST

     

     


    votre commentaire
  • Voici la laitue de mer, délicieuse et en paillettes, à saupoudrer un peu partout dans vos préparations.

    Comme toutes les autres algues, elle est très riche en acides aminés et en vitamines, notamment en calcium : exit le lait tongue

    J'en ai trouvé à la boutique bio de Botanic, j'ai aussi fait le plein de dulcse et de nori (compter environ 4 euros le paquet, qui dure environ 2 semaines)

     

    Dans la série des algues....


    votre commentaire
  • J'ai lu récemment l'article d'une bloggeuse expliquant que la chrononutrition l'avait rendue obsédée par la montre....En chrono il y a effectivement des intervalles de temps à respecter entre les repas.

    Sans devenir obsédée (nous avons quand même un peu de marge, il ne faut pas exagérer), il faut veiller à bien les respecter.

    Pourquoi ?

    Pour apprendre à se nourrir correctement à chaque repas pour ne pas avoir faim ou de fringale avant le prochain repas

    Pour ne pas que se mélangent dans l'estomac, par exemple, les sucres du gouter et les protéines du soir (catastrophe wink2)

    Voici les intervalles que je respecte personnellement :

    - petit déjeuner avant 8 heures, obligatoire (on ne se recouche pas après !!) ce qui signifie pas de grasse matinée, ou alors, si on en fait une, il va falloir bruncher (combiner le petit déjeuner et le déjeuner)

    je n'ai pas de mal à respecter cet horaire : c'est devenu un vrai plaisir de me lever en ayant une faim de loup.

    le seul inconvénient concerne les grasses matinées mais, ayant des enfants, finalement il n'y en avait déjà plus.

    - Le déjeuner se prend 5 heures après le petit déjeuner (+/- 30 min)

    on mange au retour de la faim, qui survient, si on a déjeuné correctement, naturellement vers 12h30 (petit déjeuner à 7h30)

    il faut se régler pour être impérativement dans cet intervalle. Si vous avez faim à 10 heures : très mauvais plan. Il est hors de question de grignoter donc la fin de matinée va être très pénible.

    Si vous n'avez pas faim, c'est moins grave mais embêtant quand même. Il faut vraiment calibrer le petit déjeuner pour être dans l'intervalle.

    - Le gouter est pris 4 heures au minimum après le déjeuner et uniquement au retour de la faim. il n'y a pas d'horaire particulier, tant que l'on n'a pas faim, on ne mange pas ! Si on a très envie de son chocolat mais sans faim : on ne mange pas wink2

    c'est très important car si l'on mange sans faim, tout sera directement stocké, et la faim se fera sentir à la même heure que si l'on n'avait pas déjà gouté.

    Attention donc à bien manger à midi sous peine de passer une après midi affreuse (ce qui a été ma spécialité, ayant eu beaucoup de mal à me mettre à un vrai déjeuner).

    - Le repas du soir est facultatif, il doit être pris 1h30 environ après le gouter, et 2 heures avant de se coucher (1 heure si poisson).

    C'est là l'intervalle que je ne respecte quasiment jamais. Si j'ai sommeil, je vais me coucher, même si je viens de manger.

    Si on a pas faim : on ne mange pas (ça n'arrive quasiment jamais sauf en cas de joker le midi ou au gouter : le dîner saute automatiquement)

    Au final, ça a l'air hyper contraignant mais ça ne l'est pas tant que ça. On apprécie au fur et à mesure d'avoir un rythme, et on sent que le corps apprécie aussi d'avoir son petit train-train.

    Cela se remarque aisément ici en cas de joker : lourdeur, mauvaise digestion, soif intense si sucre et sensation de brique dans l'estomac.

    C'est aussi assez surprenant de se lever le matin en se disant "il me FAUT du camembert" lol.

    Il m'est arrivé une seule fois de décaler le petit déjeuner pour une prise de sang à jeûn. J'étais censée bruncher, je n'ai jamais pu, je mourrai littéralement de faim (et oui le plat de pâtes la veille au soir n'était pas franchement possible).

    Au final j'ai décalé tous les horaires et cela s'est très bien passé ^^

     

    Intervalles entre les repas en chrononutrition

     


    votre commentaire
  • Avant de me mettre à "cuisiner" (on se comprend, nous ne sommes pas à masterchef), le cheesecake était LE dessert qui me paraissait totalement infaisable.

    Mais ça, c'était avant. Avant d'arrêter de me déclarer battue à l'avance.

    Après avoir écumé les blogs de cuisine qui pullulent de recettes de cheesecake sans jamais trancher : cuisson ou pas ? fromage americain ou pas ?, voici la version finale de mes recherches, une version pas du tout americaine mais bien bonne quand même tongue

    Ce n'est absolument pas chrono, donc à réserver pour un joker yes.

    Inconvénient : un peu long à faire (prévoir 30 min et 45 min de cuisson à 180°)

    Il vous faut :

    200gr de biscuits écrasés (speculoos ou petits bruns)

    un peu de cannelle

    100 gr de beurre fondu

    avec ces 3 ingrédients, vous faites la croûte :

    papier sulfurisé (obligatoire) au fon d'un moule à tarte (assez haut)

    ecrasage des biscuits (déjà écrasés c'est plus cher et puis on peut bien les écraser !)

    ajout du beurre fondu et de la cannelle

    étaler cette mixture au fond du moule pour faire la croûte (faire remonter un peu sur les cotés)

    Zou, au frigo

    il vous faut ensuite :

    250 gr de kiri

    500gr de faisselle (bien égouttée)

    1 sachet de sucre vanillé

    250 gr de sucre (oui ce n'est pas un gateau de régime hein tongue)

    5 œufs (et oui)

    25 gr de farine

    zeste de citron

    Battre le kiri (le ramollir au micro onde si besoin), la faisselle, le sucre, les œufs, le sucre vanillé, le zeste de citron et la farine (tout mélanger quoi !!)

    Verser le tout sur la croûte

    enfourner.

    Au sortir du four, direction le frigo pour 12 heures (c'est délicieux frais, surtout en été) ou déguster chaud.

    Ajouter du coulis de fruit selon votre goût.

    Prévoir ensuite un 10 km pour faire glisser he

     

    Un cheesecake qui déchire

     


    votre commentaire