• Un point ce matin sur un des repas fondamentaux de la journée en Chrono nutrition : le petit déjeuner.

    Règles de base : on ne le saute JAMAIS et on ne mange JAMAIS de sucre au petit déjeuner.

    On ne mange pas non plus de produits laitiers, comme à tous les autres repas (nous reviendrons sur les produits laitiers).

    Le petit déjeuner doit être riche en matières grasses. N'allez pas croire que ces matières grasses vont vous faire grossir ou exploser votre taux de cholesterol. C'est justement à ce moment de la journée qu'il faut les placer pour régénérer vos parois cellulaires, pour qu'elles soit correctement assimilées afin justement d'éviter le mauvais cholestérol, et aussi........pour mincir.

    Pour déloger le gras, il faut du gras (mais pas n'importe lequel !)

    Au petit déjeuner on prendra donc (quantités à ajuster selon sa taille, ici je mesure 1.69 m)

    - du fromage, n'importe lequel : 100 gr environ

    - 70 grammes de pain, n'importe lequel également sauf du pain blanc.

    - du beurre ou de l'huile d'olive (2CS)

    variante : charcuterie, œufs, saucisses, fourrés au fromage.....(pour la charcuterie, pas plus de 3 fois par semaine).

    On prendra en boisson du thé, du café ou une tisane, sans sucre.

    Et on oublie TOUT ce qui est sucré !!! exit le petit jus de fruit bourré de sucres, les fruits qui n'ont pas leur place à ce moment de la journée et les confitures ou miels en tout genre : vous mangerez ces derniers au goûter.

    Pourquoi ne mange t-on jamais sucré le matin :

    Au moment du réveil, la fatigue que vous ressentez n’est pas liée à un manque de sucre rapide. Il s’agit en fait d’un état d’asthénie psychique qui se traduit par des difficultés à se mettre en action. Manger du sucre à un moment où le corps n’en a pas besoin poussera le pancréas à secréter trop d’insuline, ce qui provoquera une baisse rapide du taux de sucre dans le sang et le retour de l’appétit en plein milieu de la matinée, d’où le besoin de grignotages intempestifs responsables d’une prise de poids.

    La quantité de fromage a absorber peut faire peur, mais ça vaut le coup. Personnellement ça ne m'a jamais posé aucun problème et maintenant quand je fais parfois des petits déjeuner sans fromage, j'en ressens le manque.

    Mettez vous bien en tête que si vous continuez à faire comme avant, ça ne fonctionnera pas ! Essayez yes

    Le fromage contient également un acide aminé, la tyrosine, qui joue notamment le rôle de régulateur d'humeur. Il aide à réduite l'appétit et favorise la perte de poids. C'est le précurseur de certain transmetteurs dont l'adrénaline et elle intervient également dans la synthèse de la mélanine.

    Prendre votre quantité de fromage vous assurera donc un apport idéal en tyrosine et va normaliser votre appétit. La tyrosine doit être absorbée le matin, à jeun, et sans AUCUN sucre, pour être assimilée correctement (sinon l'effet s'annule) : vous comprenez mieux la construction du petit déjeuner en chrononutrition.

     

    Le petit déjeuner


    votre commentaire
  • La chrono nutrition c'est, en gros, l'application de l'adage "manger comme un roi le matin, comme un prince le midi et comme un mendiant le soir".

    Gras le matin, dense le midi, léger le soir.

    Auparavant je faisais exactement l'inverse et j'avais la silhouette qui allait avec (d'autant que je grignotais beaucoup aussi.)

    Changer mes habitudes au dîner, manger moins en fin de journée a été la partie la plus difficile de mon changement d'alimentation. Exit le repas du soir bien copieux, l'apéro, la petite bière, la quiche, la tartiflette.

    Petit point métabolisme : pourquoi manger léger le soir ?

    Le matin : Forte sécrétion de lipases (métabolisation des graisses) et de protéases (métabolisation des protéines), précédées par une sécrétion de cortisol puis d'insuline permettant le début de l'utilisation des sucres lents et permettant aussi dès le réveil l'apport d'énergie nécessaire au travail des organes durant la journée.

    Le midi : Sécrétion des amylases et protéases pour l'assimilation des aliments et commencement du processus de mise en place des protéines cellulaires.

    Stockage des réserves protéiniques et des globulines de défense.

    En fin d'après-midi : Apparition d'un pic d'insuline plus léger, c'est donc le moment d'utiliser les sucres rapides et semi rapides pour éviter le déstockage des protéines et compenser la fatigue organique.

    Le soir : Il n'y a pratiquement plus de sécrétions digestives, ce qui ralentit énormément l'assimilation des aliments. L'organisme commence sa phase de restructuration cellulaire, il n'est donc plus capable de métaboliser correctement des apports alimentaires trop importants.

    Si on mange trop le soir, on grossi wink2 .

    N.B. : ces termes sont assez techniques, me contacter si vous souhaitez des éclaircissements smile

    Du coup qu'est ce qu'on mange ? Inutile de vous torturer l'esprit, se sera simple, et il va falloir faire preuve d'ingéniosité pour cuisiner sans quoi vous aller très rapidement déprimer, surtout si vous avez l'habitude de manger beaucoup le soir.

    Le repas sera composé d'aliments les moins caloriques possible. Le menu type étant du poisson ou des fruits de mer (les deux à volonté) et des légumes. Pour varier un peu, vous pouvez aussi prendre de la viande blanche (en quantité limitée selon votre taille).

    Il est important de signaler que le dîner en chrono nutrition est FACULTATIF. Si vous n'avez pas faim, ne mangez pas. Si vous avez un peu faim, faites un repas de poisson.

    Si vous crever de faim : beaucoup de poisson et des légumes.

    Au début, on ne va pas se mentir, j'ai passé des soirées abominables. Je mangeais bien MAIS l'aspect réconfortant du dîner habituel a complètement disparu : exit l'alcool et les petites choses grasses et sucrées.

    Plus de petit apéro devant la télévision.

    C'est dur, c'est TRES TRES dur, mais ça vaut le coup, SPECTACULAIREMENT, le coup.

    Pour ceux qui auraient peur de manger trop de poisson, trop de viande et d'avoir ensuite plein de problèmes  : on en reparlera dans un prochain article tongue.

    On reparlera aussi des techniques qui peuvent vous aider à dépasser les blocages psychologiques qui vous empêchent de changer, qui peuvent vous permettre de dépasser le besoin de nourriture "réconfortante" comme cela a été le cas ici.

    Au final, j'ai pris mes marques, il a fallu me faire mes petits repas à part (pris toujours en famille, et préparés finalement assez simplement).

    Vous allez me dire "oui mais moi je peux pas parce que xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx"

    Ok très bien.

    Le jour où vous pourrez, vous m'en direz des nouvelles !

    Attention aux légumes !
    La tentation est grande de ne manger QUE des légumes pour « mincir plus vite ». Sachez le : c'est une grave erreur. Non seulement vous ne mincirez pas plus vite mais en plus vous aggraverez votre cellulite en ingérant des aliments riches en eau et en sels minéraux... stockés entre vos cellules graisseuses.

    Nous reviendrons également sur la philosophie de la chrono nutrition, et sur ce que j'ai appelé "la théorie des légumes".

    Pour l'instant retenez que, si vous voulez suivre le programme à la lettre, ne mangez jamais, sous peine d'être fouetté, de légumes seuls.

    Pire : le bouillon. Totalement INTERDIT.

     

    Les règles du dîner


    votre commentaire
  •  

     

    Le repas du midi en Chrononutrition.

     

    Un point aujourd'hui sur le repas de midi en chrononutrition. 

    La bonne nouvelle c'est que oui le steak-frite c'est possible. La mauvaise : fini les desserts.

     

    Le repas du midi est le moment de manger des protéines "lourdes" (viande rouge par exemple) et des féculents.

     

    On peut aussi éventuellement manger un peu de poisson en entrée (si on a jeuné la veille au soir par exemple), et éventuellement remplacer ses féculents par des légumes ou faire  1/2-1/2.

    C'est le moment du repas "dense" qui va vous aider à traverser l'après-midi sans aucune fringale et en digérant de façon optimale (fini le petit coup de barre d'après repas).

    Ici j'avais un profil de grignoteuse donc, comme l'explique très bien le Dr. Delabos dans son livre, rien de plus difficile que de faire asseoir un grignoteur à midi pour manger un vrai plat.

    Au début, ça a été vraiment compliqué, surtout de manger une VRAIE quantité (et pas un jambon poulet pris en marchant). Compliqué aussi de cuisiner et de comprendre que ce n'était pas la peine de se restreindre pour maigrir plus vite sous peine de fringale assurée et de fin de journée apocalyptique.

    En pratique, qu'est ce qu'on mange ?

    - de la viande : saucisses, steak, roti, viande blanche (en plus grande quantité que la rouge), à votre taille. Si vous mesurez 1.65 m, vous mangerez environ 185 gr de viande (pesée crue).

    - des féculents : ceux que vous voulez, avec de la SAUCE, mais en quantité limitée (environ 23cl)

    La sauce est autorisée, elle doit toujours être en quantité moindre que les féculents (compter 2CS environ)

     

    Fini donc le dessert dont le sucre va être directement utilisé par l'organisme alors que la viande et les féculents seront stockés.

    Sans suivre la chrononutrition, ne plus prendre de dessert est vraiment un reflexe minceur à adopter : résultats garantis.

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique