•  

     

     

     

    (Image LJ ^^)

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Le repas du midi en Chrononutrition.

     

    Un point aujourd'hui sur le repas de midi en chrononutrition. 

    La bonne nouvelle c'est que oui le steak-frite c'est possible. La mauvaise : fini les desserts.

     

    Le repas du midi est le moment de manger des protéines "lourdes" (viande rouge par exemple) et des féculents.

     

    On peut aussi éventuellement manger un peu de poisson en entrée (si on a jeuné la veille au soir par exemple), et éventuellement remplacer ses féculents par des légumes ou faire  1/2-1/2.

    C'est le moment du repas "dense" qui va vous aider à traverser l'après-midi sans aucune fringale et en digérant de façon optimale (fini le petit coup de barre d'après repas).

    Ici j'avais un profil de grignoteuse donc, comme l'explique très bien le Dr. Delabos dans son livre, rien de plus difficile que de faire asseoir un grignoteur à midi pour manger un vrai plat.

    Au début, ça a été vraiment compliqué, surtout de manger une VRAIE quantité (et pas un jambon poulet pris en marchant). Compliqué aussi de cuisiner et de comprendre que ce n'était pas la peine de se restreindre pour maigrir plus vite sous peine de fringale assurée et de fin de journée apocalyptique.

    En pratique, qu'est ce qu'on mange ?

    - de la viande : saucisses, steak, roti, viande blanche (en plus grande quantité que la rouge), à votre taille. Si vous mesurez 1.65 m, vous mangerez environ 185 gr de viande (pesée crue).

    - des féculents : ceux que vous voulez, avec de la SAUCE, mais en quantité limitée (environ 23cl)

    La sauce est autorisée, elle doit toujours être en quantité moindre que les féculents (compter 2CS environ)

     

    Fini donc le dessert dont le sucre va être directement utilisé par l'organisme alors que la viande et les féculents seront stockés.

    Sans suivre la chrononutrition, ne plus prendre de dessert est vraiment un reflexe minceur à adopter : résultats garantis.

     

     

     


    2 commentaires
  • Le palper rouler et autres techniques sans sortir de sa maison

     

    Vous pensiez que le palpé roulé et autre drainage lymphatique étaient des techniques réservées aux pro et qu'il fallait obligatoirement aller en institut pour en faire ?

    Et bien non.

    On peux tout à fait faire ça chez soi, pour des résultats tout à fait satisfaisants.

    Evidemment si vous avez la possibilité d'aller en institut c'est idéal mais on peux vraiment pratiquer soi-même.

    Comme pour le sport, l'important c'est la régularité.

     

    I- Le palpé roulé

     

    C'est un massage qui permet d'activer la microcirculation et de relancer les échanges cellulaires pour lutter contre la peau d'orange et limiter la rétention d'eau.

    Résultats : perte de centimètres et amelioration de l'aspect de la peau.

    Comment s'y prendre ?

    Vous pouvez vous masser avec une crème spécifique. Personnellement j'ai opté pour une huile maison (huile végétale) associée à quelques gouttes d'huile essentielle de gingembre.

    appliquez sur la zone à masser et ensuite, allez-y franchement.

    Pincez un gros bout de peau (gras lol) et entre le pouce et l'index et remontez.

    Remonter en faisant de petits "pas" avec ses doigts, petit à petit.

    On peut aussi remonter d'un mouvement continu mais pensez à maintenir une pression.

    Au début vous ne sentirez peut être rien mais au fur et à mesure des séances vous devriez avoir mal et sentir les fibres éclater sous vos doigts. La peau peut aussi présenter des rougeurs à l'endroit où les fibres de cellulite ont éclaté.

    Au bout d'une dizaine de jours, vous devriez commencer à récolter les fruits de vos efforts.

     

    II - Le drainage lymphatique

     

    Le drainage lymphatique va compléter le travail du palpé roulé en drainant les toxines qui ont été libérées par les massages. C'est aussi une bonne solution en cas de jambes lourdes.

    En pratique, c'est tout simple : allongez vous face à un mur de façon à former un angle droit avec celui-ci.

    Vos jambes reposent sur le mur, et sont donc au dessus de vous.

    Massez vos jambes pendant quelques minutes de vos cuisses vers vos chevilles.

    Posez ensuite vos jambes à plat pour vous reposez et recommencez 2 ou 3 fois de suite.

    Si vous souffrez des jambes, cet exercice est très salutaire, notamment en été.

     

    Bonne pratique !! yes

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Recette : clafouti vite fait très bon du dimanche

     

    Dans la série des recettes qui vont vite et qu'on est bien contentes d'avoir sous la main pour ravitailler par exemple une horde d'enfants affamés ou pour recevoir avec quelque chose de fait maison.

    Ou tout simplement pour un petit goûter perso winktongue

     

    Il vous faut (pour 4/6 personnes) :

    - Des cerises

    - une banane

    - un sachet de sucre vanillé

    - 5 cuillère à soupe de farine

    - 5 cuillère à soupe de sucre

    - 3 oeufs

    - 250 ml de lait (de vache ou autre lait)

    - 60 gr. de beurre

    -une pincée de sel

     

    Mettez votre beurre dans votre moule à tarte et le tout dans votre four qui préchauffe à 180°

    Dans un saladier : mélanger œufs-sucre-pincée de sel

    Ajouter ensuite farine, sucre et sucre vanillée jusqu'à obtenir un mélange homogène

    Verser le lait en remuant, puis le beurre qui aura fondu pendant ce temps au four

    Votre moule est donc déjà beurré.

    Ajoutez les fruits, dans la quantité que vous souhaitez.

    Dénoyautez éventuellement les cerises (si vous avez le temps winktongue)

    Versez le tout dans votre moule et enfournez pour environ 45 min à 180°.

     

    Dégustez !!

     

    Prochaine recette : un rougail de saucisse créole

    pour mettre un peu de soleil dans son assiette du midi.

     


    votre commentaire
  • Casser un pallier ou une stagnation de perte de poids

     

    Quand on entame un programme minceur, que l'on veut perdre du poids, au début tout va bien. On est motivés, les kilos s'envolent, on se sent pousser des ailes.

    Et puis brusquement tout s'arrête, on stagne, l'aiguille de la balance s'obstine à ne pas vouloir descendre, elle aurait même tendance à remonter un peu (cette sal******).

    Tout d'abord, pas de panique, ça va repartir. C'est une période pas facile qui s'annonce mais dites vous bien que toutes celles et ceux qui font un régime y seront tôt ou tard confrontés.

    Examinons les causes de ce mécanisme et les éventuelles solutions que vous pourriez avoir à votre disposition pour que votre balance soit à nouveau votre copine.

    En préambule, une petite recommandation : n'accordez pas trop d'importance à ce que dit la balance. Oui je sais, c'est paradoxal comme message, mais c'est important.

    Quand vous regardez une jolie fille, un garçon, vous ne pensez pas "combien elle pèse ?", vous regardez plutôt ses formes. Si vous le ou la trouvez taillé comme un avion de chasse, il y a bien peu de chance que vous vous intéressiez au poids de la carrosserie.

    En période de stagnation, fiez-vous plutôt à vos vêtements, à vos mensurations. Il est en effet tout à fait possible que vous perdiez des centimètres alors que vous ne perdez plus de poids.

    En chrononutrition, c'est le syndrome "vahinée" : le poids ne bouge pas mais le corps entier se remodèle.

    Au début de votre régime ou de votre rééquilibrage, ne vous fixez pas un objectif trop important du genre "perdre 10 kg en 3 mois".  Voyez plutôt à long terme, 10 kg en un an par exemple et plus petit à court terme (2 kg en 3 mois).

    Vous vous donnez beaucoup plus de chance de garder le moral, et pendant cette periode vous referez en quelque sorte connaissance avec votre corps. Perdre 10 kg en théorie c'est bien mais qu'est ce que ça représente en terme de silhouette pour vous ? Si ça se trouve, 4 kg en moins seront largement suffisant pour vous trouver à nouveau à votre goût yes.

    Ensuite sachez qu'en maigrissant vous allez repasser par des poids que vous avez fait quand vous étiez plus jeune. Vous risquez de stagner longtemps au poids que vous avez maintenu le plus longtemps sans faire d'effort. Si vous souhaitez maintenant un poids en dessous de votre poids "mémoire", il va falloir faire attention à bien le stabiliser pour que votre corps l'enregistre comme nouveau poids de référence.

    Comment casser une stagnation qui vous gêne ? Il existe plusieurs mécanismes qui peuvent vous bloquer.

    Nous examinerons dans cet article le premier d'entre eux.

    Le métabolisme

    Le cas le plus fréquent est une carence. En gros, tant que votre corps n'aura pas retrouvé assez de la vitamine ou du nutriment qui lui manque, vous ne maigrirez plus. Vous pouvez essayez ces quelques pistes :

    Consommez plus de fer (viande ou autre), calcium (fromage) ou iode (fruits de mer, par ex 2 ou 3 huîtres). Ces 3 nutriments sont INDISPENSABLES au bon fonctionnement de l'organisme. Si vous en manquez, vous ne maigrirez pas ou plus.

    Faites une cure de vitamines, notamment d'oméga 3 (qui sont souvent les premiers à manquer) ou d'oméga 6.  Le plus simple est d'avoir recours à la trilogie des 3 (forcément) huiles : Huile d'olive le matin, de colza le midi, de caméline le soir (2CS de chaque).

    Très souvent, en quelques jours, la perte de poids repart. Pour avoir testé la caméline, l'effet a été immédiat.

     

    Un autre problème peut se poser : mangez-vous assez ?

    Quand on veut maigrir, le premier reflexe est souvent de manger moins et de passer à la trilogie blancdepouletsaladeyaourtetsauceàpartsvp.

    C'est une erreur. Chassez tout de suite une idée reçue : vous avez besoin de gras.  Pas des tonnes, pas n'importe lesquels mais vous en avez besoin, sinon votre corps ira le chercher là où il est le plus vite disponible : dans votre cerveau.

    Ce qui explique que vous allez être très rapidement d'une humeur de berger allemand et que vous allez aussi être certainement pris ou prise de fringales terribles.

    Donc : mangez assez. Votre se mettra sinon en "mode famine", pensant à une disette subite, et vous ne mincirez pas d'un iota.

    Pour cassez un palier, surprenez votre corps : mangez un peu plus. Et oui ! A nouveau confiant, il consentira à nouveau à se délester de quelques kilos supplémentaires.

    Dans le même ordre d'idée, faites un peu plus ou un peu moins de sport, pour faire varier votre dépense calorique quotidienne.

    Voici déjà quelques idées pour repartir du bon pied dans votre projet d'amaigrissement.

     

    Nous examinerons dans un prochain article ce qui peux vous bloquer, et de façon encore plus puissante : votre mental.

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique